Propriétés de moyenne pour les fonctions M-harmoniques / par Cyrille Domenichino ; sous la direction de Jacqueline Détraz

Auteur principal : Domenichino, Cyrille, AuteurAuteur secondaire : Détraz, Jacqueline, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université de Provence, Etablissement de soutenanceType de document : ThèseLangue : français.Pays: France.Éditeur : [S.l.] : [s.n.], 1999Description : 1 vol. (108 p.) ; 30 cmBibliographie : Bibliogr. en fin de volume.Sujet MSC : 31B05, Higher-dimensional potential theory, Harmonic, subharmonic, superharmonic functions in higher dimensions
31C12, Generalizations of potential theory, Potential theory on Riemannian manifolds and other spaces
32Axx, Several complex variables and analytic spaces - Holomorphic functions of several complex variables
31C05, Generalizations of potential theory, Harmonic, subharmonic, superharmonic functions on other spaces
97-02, Research exposition (monographs, survey articles) pertaining to mathematics education
Note de thèse: Thèse de doctorat, mathématiques, 1999, Aix-Marseille 1 Item type: Thèse
Tags from this library: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
Holdings
Current library Call number Status Date due Barcode
CMI
Réserve
Thèses DOM (Browse shelf(Opens below)) Available 04929-01

Bibliogr. en fin de volume

Thèse de doctorat mathématiques 1999 Aix-Marseille 1

Le sujet de cette thèse est l'étude de quelques aspects de la théorie des fonctions M-harmoniques sur la boule B unité de Cn, qui sont les fonctions harmoniques par rapport à l'opérateur de Laplace-Beltrami associé à la métrique de Bergman de B. Ce dernier est un opérateur du second ordre, invariant par les automorphismes de B et dont l'ellipticité dégénère au bord de B. Les fonctions M-harmoniques sont les fonctions qui possèdent les propriétés de valeur moyenne invariante planaire ou sphérique sur toutes les boules ou sphères géodésiques de la métrique appelées de «Bergman». L'objectif est d'établir des résultats analogues à ceux connus dans le cas euclidien pour les fonctions harmoniques. Dans une première partie, notre travail a porté sur la caractérisation de ces boules en termes de propriétés de moyenne sphérique invariante. Nous avons montré par des arguments de théorie du potentiel invariant sur B que les boules de «Bergman» sont les seuls domaines relativement compacts de B, pour lesquels la propriété de moyenne invariante dans la métrique sur le bord du domaine est vérifiée en un point par toutes les fonctions M-harmoniques sur un voisinage du domaine. Pour cela, il est établi une propriété de saut sur le bord du domaine de la dérivée normale dans la métrique du potentiel invariant simple couche. Ensuite, par des techniques pluripotentielles et d'équations aux dérivées partielles, nous avons étudié le problème de «Hele Shaw» pour les fonctions M-harmoniques montrant ainsi qu'il existe des domaines de B autres que les couronnes, tels que le point 0 appartienne à une composante connexe bornée de leur complémentaire et pour lesquels les fonctions M-harmoniques au voisinage de leur enveloppe simplement connexe, prennent pour valeur moyenne invariante sur le domaine la valeur en zéro. Enfin, nous avons complété notre travail par la résolution du problème de «Pompeiu», concluant ainsi à la M-harmonicité de toutes les fonctions qui vérifient la propriété de moyenne invariante en tout point de B sur deux boules de «Bergman» de rayons fixés

There are no comments on this title.

to post a comment.