Normal view MARC view ISBD view

Etude de perturbations et d'homogénéisation des systèmes stochastiques et des systèmes périodiques / Shige Peng

Auteur principal : Peng, Shige, 1947-, AuteurAuteur secondaire collectivité : Université Aix-Marseille 1, Etablissement de soutenanceType de document : ThèseLangue : français.Pays : France.Éditeur : [S.l.] : [s.n.], 1986Description : 1 vol. (201 p.) ; 30 cmBibliographie : Bibliogr. .Sujet MSC : 60Hxx, Probability theory and stochastic processes, Stochastic analysis
35Bxx, Partial differential equations, Qualitative properties of solutions
49J20, Calculus of variations and optimal control; optimization -- Existence theories, Optimal control problems involving partial differential equations
58J37, Global analysis, analysis on manifolds -- Partial differential equations on manifolds; differential operators, Perturbations; asymptotics
97A70, Mathematics education - General, mathematics and education, Theses and postdoctoral theses
Note de thèse: Thèse de doctorat, mathématiques, 1986, université de Provence
Tags from this library: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
Current location Call number Status Date due Barcode
CMI
Salle S
Thèses PEN (Browse shelf) Available 09037-01

Bibliogr.

Thèse de doctorat mathématiques 1986 université de Provence

On a utilisé la technique de perturbations et d'homogénéisation pour simplifier les modèles mathématiques des systèmes déterministes, des systèmes stochastiques et des systèmes périodiques. Dans le premier chapître, on a traité le problème de perturbations singulières des équations différentielles stochastiques avec une intervention forte du bruit blanc. On va considérer dans le chapître II l'équation aux dérivées partielles avec coefficients périodiques. Le problème du contrôle optimal avec vibrations rapides a été traité dans le chapître III. La différence essentielle entre le problème de perturbations singulières en contrôle optimal (déterministe chap. IV) et ceux des trois premiers chapîtres est qu'on a le phénomène de la couche limite seulement au point initial et au point final dans le premier cas. Tandis que dans les derniers cas, partout on aura la présence de «la couche limite». Par conséquent, on aura le phénomène d'homogénéisation

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.