Normal view MARC view ISBD view

Contribution à l'étude dynamique de translations par intervalles / par Maria Doudékova-Puydebois ; sous la direction de Pierre Liardet

Auteur principal : Doudékova-Puydebois, Maria, 1972-, AuteurAuteur secondaire : Liardet, Pierre, 1943-2014, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université de Provence, Etablissement de soutenanceType de document : ThèseLangue : français.Pays : France.Éditeur : [S.l.] : [s.n.], 1999Description : 1 vol. (VI-103 f.) : fig. ; 30 cmBibliographie : Bibliogr. f. 99-103.Sujet MSC : 37Axx, Dynamical systems and ergodic theory, Ergodic theory
37B30, Dynamical systems and ergodic theory -- Topological dynamics, Index theory, Morse-Conley indices
37E05, Dynamical systems and ergodic theory -- Low-dimensional dynamical systems, Maps of the interval (piecewise continuous, continuous, smooth)
97A70, Mathematics education - General, mathematics and education, Theses and postdoctoral theses
Note de thèse: Thèse de doctorat , mathématiques, 1999, Aix-Marseille 1
Tags from this library: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
Current location Call number Status Date due Barcode
CMI
Salle S
Thèses DOU (Browse shelf) Available 00272-01

Bibliogr. f. 99-103

Thèse de doctorat mathématiques 1999 Aix-Marseille 1

À l'aide de la méthode géométrique du couper-empiler, tout système dynamique sur un espace de Lebesgue peut être représenté, de façon isomorphe, par une translation par intervalles sur [0,1[. Dans ce travail, les constructions générales de ces transformations sont détaillées, ainsi que leur propriétés métriques et spectrales. En particulier, un critère de disjonction spectrale de deux systèmes est exhibé et appliqué. L'unique ergodicité des translations par intervalles de rang un est établie, avec une hypothèse naturelle sur l'empilement. L'équirépartition des orbites des points de [0,1[ est démontrée à l'aide d'une nouvelle majoration de la discrépance. Le couper-empiler est ensuite mis en œuvre pour décrire en détails les translations par intervalles reliées aux substitutions ou encore à la numération. D'une part, tout système sur [0,1[, défini par une substitution dite «adaptée», se décompose en un nombre fini de composantes ergodiques, égal à la période des lettres expansives ; de plus, une caractérisation de l'unique ergodicité est établie. D'autre part, il est montré que l'odomètre provenant de l'échelle (qn+1 − 1)/(q − 1), est métriquement isomorphe à une translation par intervalles de rang un ; elle est faiblement mélangeante, non fortement mélangeante. L'ergodicité de certains produits croisés, associés à la somme des chiffres, est établie et leurs types spectraux sont décrits en termes de produits de Riesz généralisés. Des exemples, incluant les substitutions de Morse et de Rudin-Shapiro, l'odomètre q-adique ou encore la transformation de Chacon, illustrent cette étude et les différentes constructions

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.