Normal view MARC view ISBD view

Modules des opérateurs différentiels d'ordre trois et la géométrie conforme / Sabin Emmanuel Loubon Djounga ; sous la direction de Valentin Yu Ovsienko

Auteur principal : Loubon Djounga, Sabin Emmanuel, 1970-, AuteurAuteur secondaire : Ovsienko, Valentin Yur'evich, 1964-, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université de Provence, Etablissement de soutenanceType de document : ThèseLangue : français.Pays : France.Éditeur : [S.l.] : [s.n.], 2001Description : 1 vol. (261 p.) ; 30 cmBibliographie : Bibliogr. p. 118-120.Sujet MSC : 53D50, Symplectic geometry, contact geometry, Geometric quantization
17Bxx, Nonassociative rings and algebras - Lie algebras and Lie superalgebras
16Sxx, Associative rings and algebras - Associative rings and algebras arising under various constructions
37Axx, Dynamical systems and ergodic theory - Ergodic theory
97-02, Research exposition (monographs, survey articles) pertaining to mathematics education
Note de thèse: Thèse de doctorat, mathématiques, 2001, université de Provence
Tags from this library: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
Current location Call number Status Date due Barcode
CMI
Salle S
Thèses LOU (Browse shelf) Available 00717-01

Bibliogr. p. 118-120

Thèse de doctorat mathématiques 2001 université de Provence

Dans cette thèse nous étudions l'espace D3 des opérateurs différentiels d'ordre trois sur une variété lisse M. Cet espace est considéré comme module sur le groupe Diff (M) des difféomorphismes de M et sur l'algèbre de Lie Vect (M) des champs de vecteurs sur la variété M. Pour définir la structure de modules sur l'espace D3, on considère respectivement les arguments des opérateurs différentiels et leurs images comme des densités tensoriels de degrés arbitraires [lamda] et [mu]. De nombreuses études ont été faites pour les opérateurs différentiels dans le cas projectif. Nous nous plaçons dans le cas conforme en supposant la variété munie d'une structure conformément plate et donnons la classification complète de ces modules à l'ordre k ≥ 3. Ce travail a fait l'objet d'un article qui a été publié au journal Geometry and physics 37(2001)251 - 261. Il s'en suit une application de cette étude aux problèmes concrets de la quantification conformément équivariante. Il n'ya pas de formule explicite pour la quantification conformément équivariante à l'ordre k [> ou =] 4. Dans cette thèse nous établissons cette formule pour les hamiltoniens de degré trois. Nous proposons également la quantification invariante pour une variété pseudo-riemannienne quelconque non nécessairement conformément plate. Ce travail a aussi fait l'objet d'un article (prépint) qui sera bientôt soumis à la publication.

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.